RH Mobilité

2019 l'année des réformes rh

L’année 2019 démarre fort pour les services de ressources humaines. De nombreuses réformes voient le jour et doivent être instaurées au sein des entreprises et expliquées aux salariés. RH Mobilité fait le point sur les 4 réformes phares de 2019.

Le prélèvement à la source

Depuis le 1er janvier 2019, le prélèvement à la source est appliqué. Fin janvier, les salariés ont pu constater sur leur fiche de paie que leur rémunération mensuelle avait baissé, du fait de l’impôt sur le revenu.

 

Le service RH se voit ainsi confier plusieurs objectifs :

  • expliquer la réforme aux salariés
  • aider les salariés à comprendre leur nouveau bulletin de paie
  • redonner confiance aux salariés se sentant dévalorisés

Mise en place du CSE (Comité Social Économique)

Depuis les ordonnances Macron qui ont réformé le Code du travail, les entreprises sont tenues de mettre en place un comité social économique (CSE). Cependant, au 1er novembre 2018, seules 10 500 entreprises avaient respecté cette obligation. Ces nouvelles instances représentatives du personnel sont censées apporter plus de dynamique et d’efficacité au dialogue social. En 2019, les entreprises vont devoir appliquer la réforme du Code du travail, et créer leur comité social économique. Des modules de formation seront également mis en oeuvre pour accompagner ce changement.

Lutte contre les inégalités et le sexisme en entreprise

La lutte contre les inégalités de genre et le sexisme prend un nouveau tournant en 2019. La loi Avenir Professionnel encourage la résorption des inégalités de salaires. Les entreprises de plus de 250 salariés ont jusqu’au 1er mars 2019 pour publier des indicateurs relatifs aux écarts de salaire entre femmes et hommes au sein de leur société, et les mesures mises en place pour les réduire.

De plus, les entreprises de plus de 250 salariés auront l’obligation de désigner des salariés référents pour la lutte contre le sexisme. Ils seront chargés d’informer et d’accompagner les salariés sur les sujets du harcèlement sexuel et du sexisme en entreprise. Le CSE de l’entreprise sera également tenu de choisir un membre référent.

Réforme de la formation professionnelle

Avec la loi Avenir Professionnel, les formations sont également réformées en 2019. Le dispositif de formation a été simplifié afin que les Français accèdent plus facilement à la formation. 12 mesures ont été mises en place pour inciter les salariés à se former davantage. On vous invite à relire notre article sur la réforme de la formation professionnelle pour en savoir plus à ce sujet.

Vous avez besoin d’être accompagné sur la mise en oeuvre de ces nouvelles réformes en 2019 ? Nous pouvons vous aider : contactez-nous !